Nos services
Agence immobilière, nos services se différencient par l'exercice des métiers dédiés à la gestion de patrimoine, du courtage en crédit immobilier et de l'ingénierie immobilière pour tous types de transactions d'arbitrage patrimonial. Nous assurons un service personnalisé et une présence du début jusqu'à la fin de votre projet.

Actualités

QUELS RISQUES POUR MON ARGENT

La directive européenne, prévoyant que les banques en difficulté ne pourront plus être renflouées par les états ( l'argent du contribuable) a été mise en application à dater du 1 janvier 2016.
Les premiers à payer seront les actionnaires, puis les détenteurs de comptes.




TAUX DE L'EPARGNE EN BAISSE ET RISQUES DE PERTES

Livret A 0.75%, PEL 1%, rendements moyens des contrats d'assurance-vie 2.50% en 2015 et certainement moins en 2016.
Cependant, au delà de la baisse de rémunération de l'épargne se profile un risque réel de perte en capital.
Les 2 fonds de garantie crées en 1999 en cas de faillite bancaire sont-ils adaptés et suffisants.
Le FGAP (fonds de garantie des dépôts et de résolution), indique garantir en cas de faillite d'une banque les dépôts à hauteur de 100 000 euros, par déposant et par banque. Ce fonds dispose de 3 milliards d'euros de ressources, alors que les dépôts représentent 1800 milliards d'euros.
Le FGAP ( fonds de garantie des assurances de personnes)dédié majoritairement aux contrats d'assurance-vie, garantit quant à lui 70 000 euros par déposant et par compagnie. Les ressources de ce fonds sont à ce jour de 1.5 milliard d'euros alors que les encours de contrats avoisinent 1600 milliards d'euros.
Si ces fonds de garantie peuvent montrer une possible efficacité, leur périmètre est réduit dans le cas d'une faillite d'une banque ou d'une compagnie d'assurance et ne saurait se réduire à une simple modèle arithmétique isolé de son contexte, et notamment dans le cas d'une crise bancaire généralisée souvent appelée " risque systémique".
Le FMI, dans son rapport d'Avril 2016, dresse un tableau pessimiste de la gestion des compagnies d'assurance face à une remontée des taux.
Ainsi l'APCR ( autorité de contrôle prudentiel et de résolution), adossée à la Banque de France,demande aux banques et assureurs d'évaluer leur solvabilité en cas de remontée des taux et de l'inflation. La prise en compte du risque est bien réel.